Le TOGO vu du ciel [Vidéo]

Un pays aux belles richesses naturelles

Le Togo tire son nom de “TOGO”, actuelle Togoville. Togoville est la localité dont le chef traditionnel M’Lapa III signa les 4 et 5 juillet 1884 avec l’émissaire allemand, le Dr Gustav Nachtigal, le traité de protectorat allemand. Ce traité fut signé à Baguida , localité située à 13 Kilomètres de Lomé. En 1914, le Togo, dans ses frontières, s’étendait sur 90 500 Km². Suite à la Première Guerre Mondiale, le pays fut divisé en deux territoires : le Togo occidental, avec 33 900 Km² administré par la Grande –Bretagne et le Togo oriental d’une superficie de 56 600 Km², placé sous mandat français. Seule la partie orientale constitue l’actuelle République togolaise. Indépendant depuis le 27 avril 1960 après les périodes d’administration allemande puis française, le Togo est le seul pays au monde dont la capitale, Lomé se situe sur une frontière.

Le relief du Togo est marqué par une succession de chaînes de montagnes et de plaines qui semble sans fin. Et les montagnes forment une sorte d’armature du territoire national. Du nord au sud du pays, l’on rencontre ainsi successivement les monts de Défalé (dans la région septentrionale) qui culminent à près de 670 mètres et sont formés de chaînes dissymétriques. Viennent ensuite les monts Kabyè composés de la chaîne Lama, de la montagne Assiré et des monts Boufalé.

Dans la région centrale, les massifs du Tchaoudjo avec les monts d’Alédjo qui cachent de surprenantes gorges, des vallées profondes et des paysages ruiniformes qui succèdent aux monts Dimouri, aux collines de Bandjéli et aux montagnes de Bassari et de Kabou. Les Malfakassa et les monts Fazao surplombent, pour leur part, des vallées encaissées et la plaine du Mô. L’altitude de toutes ces montagnes de la région centrale est variée, offrant des pointes comprises entre 500 et 850 mètres, les sommets les plus hauts étant situés dans le nord et les sommets les plus bas plutôt dans le sud.

Dans la région des Plateaux, le plateau d’Akposso ou de Dayes, le massif des Fétiches, les monts Loboto, Toklo, Haïto et le mont Agou sont les plus connus. Le mont Agou constitue d’ailleurs le point culminant du Togo avec le pic d’Agou qui revendique près de 980 mètres. Au total, l’ensemble montagneux occupe le quart du territoire. La région Maritime et la région des Savanes sont pour leur part les zones de prédilection des plaines du TOGO.

Le littoral du Togo frappe par son manque de végétation qui s’explique par le déboisement, déboisement effectué dans le souci de développer l’agriculture, ou encore par le peuplement intensif de cette région (sans parler des méfaits de plus en plus importants causés par les feux de brousse et toutes les méthodes de culture instaurées par l’homme).

Le visiteur qui traverse le Togo du nord vers le sud est frappé de rencontrer successivement une zone de végétation sahélienne de type steppe, une zone de savane arborée, une zone de forêt, quelques palmeraies aménagées çà et là, une zone de bois, rappelant qu’il exista jadis dans ce pays un grand nombre de baobabs, et une cocoteraie le long de l’océan Atlantique et de la lagune.

Bien des richesses géographiques ou physiques du Togo jouent un rôle éminent dans l’essor économique du pays, constituant des sites touristiques attrayants et d’une grande variété. La région de Kara et la région centrale abritent la réserve de Fazao-Malfakassa avec ses buffles, ses éléphants, ses antilopes, ses oiseaux, ses hauts fourneaux d’argile du camp Massu et ses crocodiles sacrés de la rivière de Bapuré, etc.

La région des plateaux, au climat doux propose plutôt aux visiteurs le pic d’Agou, les forêts classées de Missahoe, d’Atilakoutsé, de Kpimé, le château Vial et les grottes aux chauves-souris de Kévénu, les forêts du Wawa et d’Irokos, le monastère de Dzogbégan, la cascade d’Akrowa aux vertus thérapeutiques, la ville-refuge antique d’Atakpamé, les ruines de la base allemande de Kamina.

La région Maritime est, pour sa part réputée pour ses plages de sable fin. Et plus d’un sera séduit par le lac Togo bordé d’une forêt sacrée, la ville historique d’Aného les rives du Mono où se prélassent crocodiles et hippopotames, la forêt classée de Togodo, domaine des biches, des phacochères et des singes.

Les nouvelles infrastructures routières du Togo en plein essor.  

Voir aussi…

Se nourrir au Togo Se soigner au Togo ∗ Se déplacer au Togo Se loger au Togo ∗ Investir ∗&∗ Opportunités d’investissement au Togo ∗ Travailler au Togo ∗ La fiscalité au Togo ∗ Les petites annonces

Espace réservé pour vos liens sponsorisés

(Pour plus de renseignements prenez contact avec nous sur le site)

 

Voir aussi… VU DU CIEL…

  Algérie ∗ Tunisie Maroc ∗ Haïti Suisse Paris (France) ∗ Cameroun ∗ Guinée ∗ Côte d’Ivoire ∗ Gabon ∗ Mali ∗ gal Burkina Faso ∗ Congo ∗ Tchad ∗ Niger  Madagascar ∗ BelgiqueCanada ∗ Marseille (France) ∗ nin

Retour >> A la découverte des pays francophones

Retour >> Page d’accueil

 facebook

Expatmosaïque s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.