Fiscalité au Burkina Faso

 Convention fiscale entre la France et le Burkina Faso

La convention fiscale entre la France et le Burkina Faso a été signée le 11Août 1965 et vise à éviter les doubles impositions. Les ressortissants des parties contractantes sont exonérés d’impôts dans le pays d’accueil (France ou Burkina Faso) s’ils font la preuve d’une imposition régulière dans leur pays d’origine. De même, ils ne subiront pas les retenues à la source qui frappent les rémunérations des prestataires non établis. (renseignements complémentaires au 50.32.46.56).

La fiscalité des ménages 

Les traitements et salaires

Au Burkina Faso, les revenus des salariés nationaux et étrangers (sous réserve des conventions internationales) sont frappés par un Impôt Unique Sur les Traitements et Salaires (IUTS).

L’IUTS s’applique donc à l’ensemble des traitements publics et privés, indemnités, émoluments et salaires de toute nature perçus au cours de la même année y compris les avantages en nature à l’exception des avantages en nature supportés par l’Etat, les collectivités locales (Région, Commune, Province) et les établissements publics n’ayant pas un caractère industriel et commercial. Le revenu Net Imposable est obtenu après déduction de la cotisation pour pension et retraite (5.5%), la part des indemnités exonérées et l’abattement forfaitaire pour frais et charges professionnelles (20% pour les catégories supérieures et 25% pour les autres). Ce revenu net imposable s’applique à un taux progressif par tranche avec une première tranche à 0% pour les revenus compris entre 0 – 30 000 et une dernière tranche à 25% pour les revenus supérieurs à 250 000 FCFA. Le salarié peut bénéficier d’une réduction d’impôt pour charge de famille dans la limite de sept (07) charges dont le conjoint sans activité professionnelle et les enfants à charge (06)).

Les taux applicables

Tranches de revenu

Taux 

0 à 30.000

0,00%

30.100 à 50.000

12,10%

50.100 à 80.000

13,90%

80.100 à 120.000

15,70%

120.100 à 170.000

18,40%

170.100 à 250000

21,70%

250 100 et au-dessus

25,00%

La fiscalité des entreprises

La Taxe sur la Valeur Ajoutée : 18% ;

L’Impôt sur les Sociétés (IS) : 27,5% ; son taux est de 17,5% pour les entreprises minières en phase d’exploitation ;

L’Impôt sur les Bénéfices Industriels, Commerciaux et Agricoles (BIC) : taux

progressif par tranche avec la dernière tranche à 27,5% ;

L’Impôt sur les Bénéfices des Professions Non Commerciales (BNC) : taux

progressif par tranche avec la dernière tranche à 27,5% ;

Les Impôts sur les Revenus des Valeurs Mobilières et des Capitaux :

– Dividendes : 25%

– Intérêts : 12,5%

– Royalties : 5 ou 20%• La taxe Patronale et d’Apprentissage (TPA) : son taux de 3% s’applique à la masse salariale de l’entreprise ;

La Contribution des Patentes : C’est un impôt professionnel lié à l’exercice d’une activité lucrative au Burkina Faso. Son montant est fonction du chiffre d’affaires prévisionnel de l’entreprise ou du chiffre d’affaires de l’année N-1 et de la valeur locative des locaux professionnels. Le Code des Investissements, le Code des Investissements miniers et d’autres lois spécifiques en matière d’investissement ont prévu des exonérations importantes d’impôts et taxes.

Pour plus d’information, voir le site de la DGI du Burkina Faso : www.dgi.gov.bf

Voir aussi…

Découvrir le Burkina Faso ∗ Se nourrir au Burkina FasoSe soigner au Burkina FasoSe déplacer au Burkina FasoSe loger au Burkina FasoInvestir ∗&∗ Opportunités d’investissement au Burkina Faso ∗ Travailler au Burkina Faso ∗ Les petites annonces

  

Espace réservé pour vos liens sponsorisés

(Pour plus de renseignements prenez contact avec nous sur le site)

  

Voir aussi… La FISCALITÉ…

Tunisie ∗ Maroc ∗ Algérie ∗ Haïti ∗ Cameroun ∗ nin ∗ Guinée ∗  Togo ∗ Côte dIvoire ∗ Gabon ∗ gal ∗ Mali ∗ Burkina Faso ∗ Niger ∗ Madagascar ∗ France (Régime des impatriés) ∗ France (Régime général) ∗ CongoSuisseTchad ∗ BelgiqueCanada  

Retour >> La fiscalité dans les pays francophones 

Retour >> Page d’accueil

facebook

Expatmosaïque s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.