Opportunités d’investissement en Algérie

Les secteurs économiques clés

Les hydrocarbures, l’industrie agroalimentaire, l’immobilier, chimie et la vente au détail.

Les secteurs à fort potentiel

En termes de besoins, l’Algérie souffre d’un déficit de logement et a de forts besoins sanitaires. Les Algériens dépensent 140 milliards de DZD par an pour se soigner (2 milliards d’Euros).

A une trentaine de kilomètres d’Alger, la nouvelle agglomération projetée à Sidi Abdallah propose de nombreuses opportunités d’investissement dans les secteurs de l’informatique, des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, de la pharmacie, de la recherche et développement, de la santé, du commerce international, des télécommunications, du tourisme et de l’ingénierie financière.

Autre domaines d’opportunités : BTP, développement des infrastructures (routières, ferroviaires, aéroportuaires, portuaires, etc.), traitement et gestion de l’eau, hydrocarbures, secteur bancaire, de la téléphonie mobile et de l’Internet, secteur agroalimentaire, défense, automobiles, grande distribution.

Les programmes de privatisation

Désormais toutes les entreprises publiques économiques sont éligibles à la privatisation. La privatisation concerne 1.200 entreprises publiques économiques (EPE) et représente une modalité d’ouverture de l’économie algérienne à l’économie de marché consacrée légalement par la promulgation d’un nouveau cadre législatif (ordonnance n° 01-04 du 20 août 2001, validée par une loi votée par le Parlement). Le Dispositif d’aides aux investissements est disponible en ligne sur le site du MPPI, Ministère des Participations et de la Promotion des Investissements.

Depuis mars 2005, les sociétés étrangères peuvent posséder totalement un gisement d’hydrocarbure. A cet effet, deux agences nationales indépendantes ont été créées : d’une part, l’Autorité de régulation des hydrocarbures qui est en charge du contrôle et de la régulation des activités en matière d’hydrocarbures et, d’autre part, l’ALNAFT, Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures. Le secteur hydraulique représente un des axes prioritaires de l’Etat. D’une façon plus large, l’ensemble du secteur énergétique s’ouvre de plus en plus à la concurrence.

Enfin, en août 2005, une loi sur la réforme du secteur de l’eau a été votée par le Parlement. Elle donne la possibilité, pour les entreprises étrangères, de signer des contrats avec l’État pour la gestion du réseau de l’eau mais sans pour autant permettre à celles-ci de fixer des prix.

Les secteurs où les opportunités d’investissement sont moindres

Les secteurs monopolistiques

En principe, il n’y a plus de monopole en Algérie. Pourtant, certains secteurs d’activités sont difficilement accessibles, tels que le secteur du tabac ou des hydrocarbures.

Les secteurs en déclin

Textile

Voir aussi…

Découvrir l’AlgérieSe nourrir en Algérie  Se soigner en Algérie ∗ Se déplacer en Algérie  Se loger en Algérie ∗ Investir en Algérie ∗ Travailler en Algérie ∗ La fiscalité en Algérie ∗ Les petites annonces

  

Espace réservé pour vos liens sponsorisés

(Pour plus de renseignements prenez contact avec nous sur le site)

  

Voir aussi…OPPORTUNITÉS D’INVESTISSEMENT…

Tunisie ∗ Maroc ∗ Haïti ∗ Cameroun ∗ nin ∗ GuinéeTogo ∗ Côte d’Ivoire ∗ Gabon ∗ gal ∗ Mali ∗ Burkina Faso ∗ Niger ∗ Tchad ∗ Madagascar ∗ Congo

Retour >>Opportunités d’investissement dans les pays francophones    

Retour >>Page d’accueil

facebook

Expatmosaïque s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.