Se déplacer au BURKINA FASO

Les différents modes de déplacement au pays des hommes intègres

Location de moto

Ouagadougou est la capitale des engins à deux en Afrique de l’ouest. Vous aurez l’opportunité de louer des mobs auprès de certaines entreprises ou des particuliers. Il est possible de louer une moto à côté de l’ancien marché. Normalement, cela ne doit pas excéder environ 3000 Fcfa par jour. Pensez à bien vérifier l’état général de l’engin et demandez à préciser ce qui se passe en cas de problème (panne, vol ou accident).

Le train…

… relie aujourd’hui Ouagadougou à Abidjan via Bobo-Dioulasso et Banfora. Le convoi est mixte ; l’avant comporte trois motrices et de nombreuses voitures voyageurs suivies de wagons de marchandise. Assister à l’arrivée du train d’Abidjan le soir à la gare de Bobo est toujours amusant. Une foule compacte se presse pour acheter les produits frais en provenance de la côte. Durant le conflit qui à embrasé la Côte d’Ivoire dans les années 2000, la fermeture de la frontière a bloqué la circulation des trains, posant un problème sévère à l’économie du pays, en particulier dans le sud.

Le taxi

Il y a des taxis verts à 200 cfa la course par personne. Ce n’est vraiment pas cher. A condition d’aller là où va le taxi. Ils suivent un trajet presque précis qu’ils ne veulent pas toujours modifier. De tout petits déplacements dans le centre ne poseront pas trop de problèmes.

Ils sont fréquents sur toutes les avenues et maîtrisent parfaitement la ville. Pour faciliter le déplacement il est préférable de leur indiquer un point stratégique comme repère comme le rond point des Nation Unie, la BIB centrale, la circulaire, l’avenue Babanguida, l’hôpital Yalgado, la Pédiatrique, le SIAO, l’hôtel indépendance, l’hôtel Silmandé, l’avenue Kwamé Kruma, le rond point de la Pate d’Oie, le stade municipal, le stade du 04 août. Ainsi votre conducteur n’aura pas du mal à savoir où vous voulez aller.

Les bus

Il existe de nombreuses compagnies au départ de Ouaga. Toutes sont relativement modernes et entretiennent plutôt bien leurs bus. Les trajets sont assez bon marché (entre 4 000 et 5 000 FCFA pour un Ouaga-Bobo).

Taxi-brousse

Le taxi brousse, c’est du sport. L’heure de départ est une surprise, le nombre de passager aussi. 25 personnes dans une 404, c’est possible… Ah oui, c’est sûr qu’au début on ne s’y attend pas mais on confirme : c’est possible !

Mais au delà de ça, l’expérience est unique, vous découvrirez le Burkina de l’intérieur et vous aurez sans doute des échanges très riches avec les autres passagers qui apprécieront sûrement beaucoup de voir des touristes qui « mouillent leur chemise ».

Voir aussi…

Découvrir le Burkina FasoSe nourrir au Burkina FasoSe soigner au Burkina FasoSe loger au Burkina FasoInvestir ∗&∗ Opportunités d’investissement au Burkina Faso ∗ Travailler au Burkina Faso ∗ La fiscalité au Burkina Faso ∗ Les petites annonces

  

Espace réservé pour vos liens sponsorisés

(Pour plus de renseignements prenez contact avec nous sur le site)

  

Voir aussi… Se DÉPLACER…

Tunisie ∗ Maroc ∗ Algérie ∗ Haïti ∗ Cameroun ∗ nin ∗ Guinée ∗ Togo ∗ Côte d’Ivoire ∗ Gabon ∗ gal ∗ Mali ∗ Niger ∗ Madagascar ∗ Congo ∗ Suisse ∗ Paris   (France) ∗ Tchad ∗ Belgique ∗ Canada Marseille (France)

Retour >>Se déplacer dans les pays francophones

Retour >>Page d’accueil

facebook

Expatmosaïque s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.