Se déplacer en CÔTE D’IVOIRE

Les moyens de déplacements interurbains

La route

Le réseau routier est bien développé. Cependant, il est loin d’être entièrement bitumé. On évitera absolument de rouler de nuit car la visibilité est mauvaise.

La location de voiture

Compter 210.000 à 400.000 Fcfa la semaine pour une petite berline. Mais étant donné que les endroits les plus intéressants ne sont souvent accessibles que par des pistes, mieux vaut avoir un 4×4 et un chauffeur pour s’orienter, ce qui fait monter la note.
Si néanmoins vous louez une voiture sans chauffeur, sachez qu’il est préférable d’avoir un permis de conduire international. Quant à l’assurance, elle est obligatoire.
Les contrôles sur les routes sont nombreux. La police est extrêmement pointilleuse sur le port de la ceinture de sécurité.

Les bus

Activité principale de la SOTRA, elle couvre l’ensemble des communes d’Abidjan et est assurée par des autobus dont:
Monbus : Tarif : 200 Frs CFA 
Express : La « classe affaire » de la SOTRA fait de courtes dessertes et tous les passagers ont l’avantage d’être assis. L’Express dessert 12 lignes à travers toutes les dix communes d’Abidjan. Tarif : 500 Frs CFA.

Les cars

Il existe plusieurs compagnies de cars (UTB, STIF, STGB…) qui vous permettront de voyager à moindre coût à travers tout le pays. Le réseau est dense et bien organisé. Suivant le trafic et la destination, le type des véhicules varie de la Peugeot 504, version break (taxi-brousse) au grand car en passant par le minicar avec vidéo et climatisation. A Abidjan, les différentes sociétés de transport sont regroupées dans les gares d’Adjamé et de Treichville. 

Bateaux-bus

À Abidjan, les sociétés STL et Citrans ont repris le relais de la société SOTRA pour assurer  des liaisons de bateaux-bus entre les quartiers du Plateau, de Treichville, de Yopougon (Abobodoumé) et Cocody Blockaus. C’est un moyen de transport agréable, bon marché et qui permet d’avoir une vue intéressante de la ville.
Monbato : Il assure l’exploitation du plan d’eau lagunaire de la ville d’Abidjan à l’aide de bateaux-bus.
Tarif : 200 Frs CFA

Les taxis

Les taxis sont reconnaissables à leur couleur orange à Abidjan et Bouaké, blanche avec des bandes vertes et orange à Yamoussoukro.

Compter 500 à 1 500 F.CFA la course.

 Il existe aussi des taxis collectifs appelés woro-woro. Dans ce cas, le conducteur cherche à remplir la voiture avant de partir. Chacun paye sa place avant le départ. Compter 100 à 250 F.CFA la course.

Les taxis-brousses

Ce sont des breaks ou, de plus en plus souvent, de vieilles voitures japonaises, qui partent dès que les places sont vendues. Mais depuis la mise en place de cars à grande capacité, ils ont déserté peu à peu les lignes à grande distance pour ne desservir que des lignes locales ou urbaines, de même que les gbakas (minibus de 18 places). Les horaires sont très fluctuants.

L’avion

Air Côte d’Ivoire relie Abidjan à la plupart des autres capitales d’Afrique de l’Ouest. Elle assure aussi des vols intérieurs.

Le train

La sécurité des voyageurs n’y est pas assurée. Il n’existe qu’une seule ligne, qui suit un axe sud-nord, d’Abidjan à Ouagadougou (au Burkina Faso). Le train express est assez propre et rapide. Si vous choisissez quand même de voyager en train, on conseille de prendre une place en première classe. 

Voir aussi…

Découvrir la Côte d’IvoireSe nourrir en Côte d’IvoireSe soigner en Côte d’IvoireSe loger en Côte d’IvoireInvestir ∗&∗ Opportunités d’investissement en Côte d’Ivoire ∗ Travailler en Côte d’Ivoire ∗ Les petites annonces

 ▬ 

Espace réservé pour vos liens sponsorisés

(Pour plus de renseignements prenez contact avec nous sur le site)

 ▬ 

Voir aussi… Se DÉPLACER…

          Tunisie ∗ Maroc ∗ Algérie ∗ Haïti ∗ Cameroun ∗ nin ∗ Guinée ∗ Togo ∗ Gabon ∗ gal ∗ Mali ∗ Burkina Faso ∗ Niger ∗ Madagascar ∗ Congo ∗ Suisse ∗ Paris (France) ∗ Tchad ∗ Belgique ∗ Canada ∗ Marseille (France)

Retour Se déplacer dans les pays francophones 

Retour Page d’accueil

facebook

Expatmosaïque s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.